Le 14 juin, Thibaud Renoult, étudiant de 5e année en génie mécanique, a soutenu sont projet de fin d’étude lui permettant de finaliser son diplôme. Son travail s’est déroulé au sein de l’entreprise Safran Landing Systems basée à Molsheim et dont l’activité porte sur la fabrication de pièce pour l’aviation. Lors des délibérations le jury a souligné le travail exceptionnel qu’a fourni l’étudiant !

Le but de l’étude proposée par le service qualité était de réduire les coûts de non qualité générés lors de l’usinage d’une pièce entrant dans la composition du système de freinage des avions. Après un état des lieux rapide, il apparaît que c’est la casse des forets ¾ utilisés pour les perçages profonds qui est incriminée majoritairement. Les pièces défectueuses faisant partie d’un organe de sécurité vital pour l’avion, l’extraction des forets cassés n’est pas possible et entraîne donc la mise au rebut de la pièce à forte valeur ajoutée. Ces non-qualités représentent un coût de plusieurs dizaines de milliers d’euros par an.

La capacité à capitaliser de l’expertise

Le projet mené sous le format DMAIC (Define, Measure, Analyse, Improve, Control) s’est attaché à expliquer technologiquement l’origine des ruptures de foret afin de pouvoir en déduire des plans d’actions visant la suppression totale des non-qualités induites. En explorant les différentes branches d’un diagramme causes-effet, Thibaud Renoult a acquis une réelle expertise de ce processus d’usinage très spécifique. Afin de pouvoir expliquer les ruptures de forets, il s’est attaché à maîtriser parfaitement la coupe des forets ¾ du point de vue des inter-efforts, de la dynamique, du couple matériau outil / matériau usiné, de la stratégie d’usinage, de l’environnement de la coupe créé par l’émulsion de lubrification, de l’évacuation des copeaux, et beaucoup d’autres points encore.

Une montée en compétence technique, mais pas uniquement…

En plus, ce projet a pris une dimension humaine en prenant en compte la maintenance des outils et des machines. L’importance de certains facteurs jugés banals jusqu’à présent a été clairement mise en évidence. On peut ainsi mettre en avant l’importance que prend la bonne maîtrise du pH et de la concentration de l’émulsion utilisée.
Malgré une très grande et longue expérience dans l’utilisation des forets ¾ dans cette usine du groupe SAFRAN, Thibaud Renoult a su mettre en évidence les facteurs qu’il faut maîtriser impérativement pour garantir le bon fonctionnement de ce processus. Il n’a pas hésité à remettre en cause des facteurs considérés comme acquis afin d’améliorer la performance du processus étudié. C’est en appliquant scrupuleusement une démarche d’analyse systémique de ce processus et en consultant bon nombre d’ouvrages relatifs au forage profond qu’il a atteint le niveau d’expertise nécessaire pour traiter le problème posé et mettre en place des plans d’action à court et moyen terme.

Une grande satisfaction de Safran Landing Systems

L’entreprise où s’est déroulé ce projet de fin d’études est très satisfaite de l’action qui a été menée et qui lui permet ainsi de régler un problème qui ne trouvait pas de solution viable jusque-là. Cette étude aura permis de mieux intégrer les différents paramètres critiques dans leur processus d’industrialisation des nouvelles références.

Témoignage de Jonathan BOESCH, ingénieur qualité chez Safran Landing Systems et tuteur de Thibaud lors de son projet de fin d’étude :

Mon objectif en qualité de responsable de projet global sur la réduction des coûts de non-qualité dans la division Roues et Freins était simple. Faire diminuer drastiquement les rebuts et retouches. J’ai identifié très vite le besoin de travailler sur les casses des outils. Le problème étant connu depuis plusieurs année, aucune solution ni explication technique du phénomène de casse n’était alors identifiée.
J’ai choisi de faire appel à un élève ingénieur pour permettre de bâtir une analyse scientifique et technique de la problématique afin de définir les actions à mettre en place pour éradiquer le problème.

Thibaud a très vite su prendre la dimension technique et économique du projet. Il a su, malgré la complexité du sujet, mener les gens à la réalisation des différentes actions. Son autonomie et sa rigueur dans le travail ont été très appréciés. Ses présentations et reportings durant le projet ont été clairs, précis, avec un savoir être adapté à chaque circonstances.
Il a mené une analyse scientifique à la hauteur d’un excellent ingénieur avec le recul et la pertinence nécessaire.

La qualité de travail de Thibaud et les résultats obtenus lors de son projet nous ont permis de lui proposer un poste d’ingénieur Méthodes au sein d’une de nos usine américaine. Thibaud est donc actuellement sur le chemin des Etats-Unis. Cette période lui permettra également de valider sa mobilité à l’étranger dernier jalon pour son diplôme d’ingénieur.

Je lui adresse encore mes félicitations et suis extrêmement confiant pour son avenir professionnel.

Plus d’infos: Safran group

Texte rédigé par Luc  Walter

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *