08
février
Par

Le département savoirs en commun de l’INSA Strasbourg a questionné quatre étudiants sur leurs méthodes de travail et leur rapport aux mathématiques. Deux d’entre eux sont issus de la spécialité génie mécanique. C’est l’occasion de s’interroger sur le lien entre les mathématiques et la spécialité.

Aurélien Sabaty (étudiant de 4e année, voir ici) et Edouard Jost (étudiant de 5e année, voir ici) témoingnent de leur approche des mathématiques durant leur formation. Chacun à sa façon ils arrivent à nous montrer le lien particulier mais parfois difficile de ces disciplines.

L’enseignement des mathématiques se déroule spécifiquement de la 2e à la 3e année. Pour certains étudiants issus de DUT comme Aurélien, des modules supplémentaires sont prévus pour leur permettre de se mettre à niveau. Mais au-delà de cet enseignement à proprement parler les mathématiques sont utilisées dans l’ensemble des sciences de l’ingénieur, fortement présentes durant toute la formation.

Les projets métiers, intégration et capitalisation de ces différentes connaissances mobilisent également ces outils. Pour exemple l’étude de 5e année, qui vise à concevoir un système mécanique et automatisé, nécessite d’affiner les modèles de comportement des systèmes pour s’orienter vers les choix de conception les plus efficaces. L’articulation entre mathématiques, mécanique et conception devient alors une étape clé…

Dans les mêmes thématiques :

1 commentaire

  • Coucou à vous! Je suis étudiant en deuxième année de génie mécanique de L’ENSI de l’univairsité de Lomé. La question me parait très intéressante. Pour ma part, les maths sont fortements présentes dans tous les domaines de la science. En effet, Je ne pourai aborder la mécatronique sans recourrir a l’informatique, qui à son tour nécessite algorithmes!. J’avais déjà été anmené à faire de la programmation au cour de ma formation en première année…ce qui me conduisait à élaborer des algorithmes qui repondaient à mes attentes. Cela implique beaucoup de rigueur et soutout d’imagination! Enfin, juste pour confirmer l’idée selon laquelle les maths constituent un outil de travail essentiel pour l’ingénieur.
    Ghafar Fofana (depuis le Togo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *