12
septembre
Par

Théo Joly, qui vient de soutenir avec succès son projet de fin d’études (PFE) fin août revient sur ses années à l’INSA et comment il a su associer le génie mécanique avec sa passion pour les sports de voile. Et à la clé de cette belle aventure une embauche en CDI chez Décathlon sur des thèmes qui le passionnent…

Bonjour Théo, pour commencer peux-tu un peu nous décrire ton parcours pendant tes années d’étude ?

Bonjour ! Alors j’ai un parcours un peu atypique. D’abord passé par un DUT mesures physiques, j’ai ensuite poursuivi en CPGE ATS (adaptation technicien supérieur) tout cela sur Marseille, puis j’ai intégré l’INSA Strasbourg en 2014 en spécialité génie mécanique.

Tu as réalisé ton projet de fin d’études (PFE) chez Tribord, la marque passion de Décathlon dédiée aux sports nautiques. Pourquoi ce projet et comment as-tu trouvé ce stage ?

Depuis tout petit, je suis passionné par les sports d’eau et notamment par les sports de voile. J’ai notamment une grande passion pour la planche à voile, qui m’anime depuis l’âge de 10 ans. Tout au long de mon parcours à l’INSA, j’ai pris conscience que cette passion pour ces sports et la mer devaient avoir leur place dans ma vie, tant personnelle que professionnelle. Mon principal objectif était de travailler dans un environnement dynamique et innovant, où ma passion a donc sa place. Je n’imaginais pas devoir me lever le matin et traîner les pieds pour aller travailler. J’ai donc tout fait pour orienter mes stages pour réaliser cet objectif.

En quatrième année, j’ai donc eu la chance de faire un stage sur l’optimisation d’une machine 5 axes liée à l’usinage de pain de polystyrène. Ces pains de mousse sont destinés à la construction de planche de surf, planche à voile et stand up paddle. A cette occasion j’ai pu fabriquer ma propre planche de surf. Et ce stage a été un déclic. Mais j’avais besoin de plus de structures, une entreprise qui pouvait m’apporter l’environnement d’un grand groupe avec des projets innovants et des possibilités d’évoluer, le groupe Décathlon était un choix évident. Suite à une candidature spontanée et un entretien à l’autre bout de la France, j’ai intégré la marque des sports de voile Tribord Sailing pour effectuer mon projet de fin d’études.

Et coté études, peux-tu nous situer en quelques mots le type de mission que tu as eu à effectuer et en quoi ta formation t’as aidé ?

Vous n’imaginez pas tous les moyens techniques mis en place à la conception et la validation des produits chez Décathlon. Il existe plusieurs services d’ingénierie R&D, conception, méthode, essais, essais terrains, production…
Durant mon stage et encore aujourd’hui, j’ai la casquette d’ingénieur essais / essais terrains. Ma principale mission est d’écrire des protocoles afin de valider la fonctionnalité des produits avec des testeurs externes dans des scénarios d’usage définis. J’ai également en charge de caractériser par des moyens laboratoire et terrains, les performances des produits. Mon métier m’amène donc à multiplier les interlocuteurs, et à être souvent en mer sur des voiliers pour accompagner l’ensemble des tests sur les produits.
Dernièrement, nous avons validé des produits lors d’une traversée de la Manche en voilier.

Au final que retiens-tu de cette expérience et comment vois-tu ton début de carrière en tant qu’ingénieur ?

Que retenir ? Je voudrais surtout souligner un fait : ne vous mettez aucunes barrières, si vous avez des projets, que vous êtes passionné.e.s, foncez ! La passion, c’est la meilleure motivation.
Ce projet de fin d’études a été une expérience incroyablement enrichissante dans un cadre de travail magnifique avec des personnes tout aussi passionnées que moi. La conception, la recherche et le développement des produits chez Décathlon me permettent aujourd’hui d’exploiter pleinement mon profil d’ingénieur tout en laissant place à ma passion des sports d’eau.

Aujourd’hui, je compte grandir encore dans mon nouveau métier, humainement et professionnellement et pourquoi ne pas par la suite  porteur de projets, innovations à retrouver partout dans le monde au sein des rayons de Décathlon. Chez Décathlon, rien n’est impossible !
Je retiens en tout cas que ma formation et le développement d’activités associatives à l’INSA m’a permis de m’adapter au plus vite aux problématiques techniques qui m’ont été proposées et de gérer au mieux les contraintes de temps et humaines.

Le centre de conception est situé au plus proche des utilisateurs et des lieux de pratique pour tester au mieux les prototypes et produits finis . Sur le premier plan : la baie de Txigundi où se trouve le centre de conception et en arrière plan l’océan Atlantique (crédit photo : Tribord.tm.fr).

 

M. Delpouve, tuteur de Théo durant son projet, témoigne :

Immergé pendant six mois au cœur des sports nautiques, Théo s’est intégré très rapidement au Watersports Center. Sa bonne humeur et son envie d’apporter des réponses claires aux équipes de conception l’ont animé tout au long de son stage, jusqu’à décrocher un CDI bien mérité. C’est donc dès à présent que l’école de la vie commence pour lui. Bravo Théo!

Merci Théo et bonne continuation dans tes projets !

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *