11
juillet
Par

Cette année les étudiants de 3e année en génie mécanique ont travaillé sur la conception et la réalisation d’une machine à écraser du raisin vert. Ce projet a été porté par l’INRA (Institut de recherche agronomique) de Colmar dont la spécialité est “vigne et vin”.

Quand en septembre vous annoncez à une soixantaine d’étudiants qu’ils vont travailler avec une centre de recherche en agronomie, les visage sont perplexes. Et pourtant cette année, l’INRA de Colmar nous a demandé de concevoir et réaliser un système mécanique permettant d’écraser des petits échantillons de raisin vert.

Dans le cadre de leurs travaux de recherche, les chercheurs de l’INRA doivent faire des prélèvement de jus de raisin sur des baies encore vertes. Dures et peu juteuses, elles sont complexes à broyer, surtout que les pépins ne doivent pas être endommagés. Aucune machine du commerce ne répond au besoin des préparateurs: “pas assez robustes, peu pratique et vraiment fatigantes” voilà comment elles sont décrites par la technicienne du laboratoire.

Une première phase d’étude

Dans le cadre des projets métiers de 3e année, les étudiants ont donc pu se confronter à l’exercice difficile de la conception d’un système mécanique. Après échange avec les utilisateurs de l’INRA, ils ont inventé un système en travaillant par groupe de sept personnes. A l’issu de cette phase de conception, les huit projets de machines ont été présentés aux chercheurs et cinq sélectionnés en vue de leur réalisation

Réalisation des systèmes

Au deuxième semestre vient ensuite la phase de réalisation. Cinq systèmes ont été retenus, les groupes refondus et leur taille augmentée. Il s’agit alors de fabriquer le systèmes conçu, mesurer les pièces et tester le résultat final.

Un échange a ensuite été fait dans les locaux de l’INRA. Mr Duchêne et ses collègues se sont montrés très satisfaits de l’implication des étudiants et des prototypes fournis. Quelques ajustements ont été fait, des améliorations restent évidemment à apporter mais les chercheurs ont souhaité conserver trois systèmes pour une utilisation future.

Le bilan de ce projet est très positifs, les étudiants ayant montré une bonne implication dans ce projet avec un “client” réel.

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *